Du cinéma

« Ici le nom se détache de ce qu’il nomme

Ici le reflet décrit de sa fantastique écriture

Un monde où le mur n’est mur qu’autant

Que la tache de soleil s’y attache. »

  

Aragon, Le Roman inachevé

Lire un film comme on lit un poème ou un roman ; y déceler la part maudite du romanesque, l’écriture et les rêves, tous les motifs dans le tapis. Tisser un inextricable réseau entre littérature et cinéma, embrouiller suffisamment la chose pour les rendre indiscernables. Pour le plaisir d’une conversation qu’on voudrait infinie, entre deux arts qui, pour être parfois ennemis, ont bien des choses à se dire.


 

- Olivier Maillart

Fellini et le travail du rêve

Les origines et les perspectives de l'écriture cinématographique fellinienne.

Polanski ou Kafka cinéaste

La problématique kafkaïene de la pudeur mise à mal, de la curiosité mal placée, qui envahit l'intime.

100090260_239917957443830_55768233623504
Dunkerque : une guerre beckettienne

Comment pat l'attente, la répétition et l'absurde d'une impossible communication, Nolan se rapproche de Beckett et de Griffith. 

vlcsnap-2021-01-01-01h58m25s727_edited_e
Les jeunesses lyriques de Buongiorno, notte
                               

A l'instar de Kundera, de Camus, c'est la jeunesse révolutionnaire, dans toute la contradiction de son idéalité, qui est mise en scène par Bellochio.

vlcsnap-2020-09-25-13h52m28s207.png
Raoul Ruiz et l'hypothèse de la lettre volée

Film à énigmes, immense ekphrasis cinématographique, autour d'un tableau volé. Ruiz, entre Poe et Diderot...

Alphaville_une_etrange_aventure_de_Lemmy
Godard, cet impie du signe

La désinvolture romanesque, poétique toute barthésienne de Godard dans Alphaville.

... chaque mois, un nouvel article enrichira cette rubrique